Vendre ses noms de domaine

Les gourous du domaining s'accordent presque tous sur le fait qu'ils ne sont pas vendeurs de leurs noms de domaine, sauf proposition exceptionnelle. Ceci est aisé à comprendre puisqu'il s'agit d'actifs rentables et qui s'apprécient régulièrement . Le domaineur moderne est confronté à un problème différent, puisque ses noms de domaine ne seront globalement pas rentables en parking. La vente d'une partie des noms de domaine est donc le seul moyen de dégager des revenus. Mais c'est également un excellent moyen d'acquérir de l'expérience et de multiplier ses contacts et partenaires.

L'erreur de nombre de domaineurs est de fixer des prix de vente inspirés des plus belles ventes réalisées sur les grandes places de marché telles que Sedo ou Afternic ou des estimations fantaisistes et généreuses fournies par ces places de marché. Pour fixer le prix de vente, une règle de base est de considérer que l'utilisateur final n'existe pas. Même lorsque les utilisateurs finaux sont identifiés et que le prix de vente offert leur permettrait un rentabilisation très rapide, dans l'écrasante majorité des cas, ceux-ci ne donneront pas suite. Les transactions "normales" sont réalisées entre domaineurs, à des prix très inférieurs aux estimations destinées aux utilisateurs finaux.

La politique de noms de domaine

Recommandations pour les entreprises et les éditeurs de sites

L'actualité des noms de domaine

A l'écoute des pros

Les bonnes adresses

Quelques éminents représentants du secteur

Fresdrop (meilleur service de Snap)