Développer ses meilleurs noms de domaine

Nombre de domaineurs célèbres possèdent des portefeuilles de milliers ou de centaines de milliers de noms de domaines, qui sont pour la plupart de simples pages de parking. Doit-on faire de même pour réussir dans le secteur ? Assurément non.

Alors que les domaineurs "historiques" possèdent des noms de domaine généralement rentables en parking, le domaineur "moderne" doit nécessairement valoriser son portefeuille pour espérer des revenus. Hormis les cas de cybersquatting et les domaines expirés, un nom de domaine n'est en principe pas bénéficiaire en parking, c'est-à-dire qu'il générera moins de revenus que ce que coûte son renouvellement. En revanche, la réalisation personnelle ou la sous-traitance d'un mini-site, si possible couplée à l'achat de trafic ou de prestations de référencement, s'avère rentable pour les domaines génériques de secteurs qui monétisent bien.

Par ailleurs, une partie significative des acheteurs francophones de noms de domaine étant pour l'heure des webmasters, il est plus aisé de vendre un nom de domaine accompagné d'un mini-site que le même nom de domaine sans site web. Dans ces conditions, se focaliser sur un nombre restreint de domaines de qualité s'avèrera plus efficace que se disperser sur davantage de noms de domaine de moindre qualité.

 

Donner la priorité aux noms de domaine de qualité >>

La politique de noms de domaine

Recommandations pour les entreprises et les éditeurs de sites

L'actualité des noms de domaine

A l'écoute des pros

Les bonnes adresses

Quelques éminents représentants du secteur

Fresdrop (meilleur service de Snap)